“Les photographies, incapables de rien expliquer par elles-mêmes, sont toutes des invites à la déduction, à la spéculation, aux fantaisies de l’imagination” Susan Sontag. La photographie

La photographie est un art mystérieux. On peut penser qu’une photographie dévoile la réalité d’un instant mais comme l’a bien expliqué Susan Sontag dans son essai “la photographie”, ce qu’elle révèle est juste une partie infime de cette réalité. Ce qui est à l’extérieur du cadre, ou même des choses qui sont à l’intérieur mais qu’on n’arrive pas à voir peut-être par manque de contexte, est tout aussi important que la partie de la réalité que le photographe a choisi pour nous.

Et moi, j’aime le mystère. Je trouve très intéressante cette ambiguïté qui dégagent certains photographies et j’ai toujours cherché de l’incorporer dans mon travail. C’est pourquoi j’adore le contraste d’ombres et lumières, la profondeur et la vérité cachée et dévoilée derrière ces ombres et ces lumières. Un de mes photographes préférés est Alex Webb, maître de la composition complexe et de l’utilisation du contraste ; contraste de situation, de couleur, et bien sûr, de lumières. L’utilisation du contraste d’ombres et lumières dans ces photoreportages donne à son travail un mystère, une complexité et une profondeur qui ne peut pas laisser indifférent.

Mais certains peuvent penser que la photographie lifestyle et de mariage ne sont pas les styles idéales pour jouer avec le mystère et le contraste. Pour beaucoup de personnes ce genre de photographie doit utiliser les codes visuelles de la pub la plus simpliste. On la voit comme un style plat, tout sourires et franchise. Pourtant il y a de plus en plus de photographes qui essaient de rendre le lifestyle plus vrai, et la vérité est tout sauf plate. L’utilisation contrastée d’ombres et lumières fait ressortir la tridimensionnalité de l’image et c’est cette profondeur qu’on doit chercher dans la photo lifestyle et de mariage.

Et si le vie fait partie essentielle du lifestyle, il y a aussi le style. Jouer avec le contraste peut aussi être un choix stylistique, une façon de communiquer une vision personnelle. Dans mon cas, j’aime faire ressortir le mystère et l’ambiguïté de certains situations, j’aime rendre plus évident cette partie qui est intrinsèque à toute photographie mais qui peut se ressentir plus ou moins selon les choix du photographe. Je peux donc utiliser le contraste ombre-lumières pour communiquer cette vision en poussant un peu plus sur les ombres, sur ce qui est en théorie caché. C’est un choix personnelle qui ne s’applique pas nécessairement à toutes les situations mais que j’aime utiliser.

Sans contraste ombre-lumières, les images peuvent manquer de relief et de profondeur, et ainsi elles peuvent manquer de ce qui les rend vivants et proches. Nos vies sont pleines de profondeur et mystère, les images qui les représentent ne peuvent pas être plates.